Vie et œuvre   Occitan   Poèmes   Proses   Réalmont   Infos   Plan du site 

Occitan : la langue d'Oc

L'Occitan, la Langue d'Oc, quel beau moyen d'expression...

 

Des racines et des ailes

Tèrra Nòstra

Notre Terre

 

«C’est de ce pays que je veux être.»
«Je sais l’occitan d’instinct, l’ayant parlé exclusivement jusqu’à l’âge de sept ans.»
«La langue d’oc va beaucoup mieux pour parler de tout ce que j’aime.»
«La langue d’oc est une langue superbe, d’une richesse et d’une souplesse étonnantes. C’est la langue même de la poésie.»

«Je me suis mise à l’étude de la langue d’oc par repentir d’avoir si longtemps ignoré mon pays.»

Extraits de lettres de Louisa Paulin.

 

 

Rèires, vos ai culhit un ramelet salvatge
dins la selva dels ans.
Lo vos veni portar en cremant omenatge,
ieu, filha de pacans.

Ramelet, Reialmont, Auton de 1941.

 

Ancêtres, j’ai cueilli pour vous un bouquet sauvage
dans la forêt des ans.
Je viens vous l’apporter en brûlant hommage,
moi, fille de paysans.

Bouquet, Réalmont, Automne 1941.

 

 

«Je n’ai découvert la langue d’oc comme langue littéraire que très tard. J’y suis venue par le détour du catalan. Je savais fort bien parler, comme tout le monde autour de moi, le dialecte albigeois, mais je ne savais ni le lire, ni l’écrire. Je me suis inscrite au Collège d’Occitanie où j’ai commencé mes études en 1934.»

Notes autobiographiques.

 
La poésie lyrique :
 

Ont vas, ont vas Palomba ?
ont vas abans la nuèit ?
Ont es l’arbre d’amor que te pòt aparar,
Lo ramèl enfrenit que te poirá breçar,
E la fuèlha enjaurida que te pòt amagar ?
.........................................
Lo caçaire t’espèra e lo treslús es triste.
Paura, paura Palomba.

Sorgas.

Où vas-tu , où vas-tu, Palombe ?
Où vas-tu avant la nuit ?
Où est l’arbre d’amour qui peut te protéger,
Le rameau frissonnant qui pourra te bercer,
Et la feuille apeurée qui pourra te cacher ?
.........................................
Le chasseur te guette et le crépuscule est triste.
Pauvre, pauvre Palombe.

Sources.

 
La tradition vivante de l’épopée occitane :
 

Vos aquí, los Guilhèms, los Ramons de Tolosa,
E, de Fois, los Ramons, los Rogièrs, los Bernats,
Vosaus, los Trencavèls de Besièrs l’auturosa,
Ramons de Montpelhièr e Guilhèms roergats.
Ètz aquí, los boièrs, los pastres, los dalhaires,
los vinhairons, los boscassièrs,
Vosaus qu’avètz donat, testarruts escalpraires,
A mon païs sa cara e sos ators princièrs.
Vo’n tornaretz, anuèit, vèrs la Montanha Santa
A l’ora languidora ont la bruma t’encanta,
Ròc eroïc de Montsegur.

La Ronda dels Mòrts, 1940.

 

Vous voici, les Guillaume, les Raymond de Toulouse
Et, de Foix, les Raymond, les Roger, les Bernard,
Vous autres, les Trencavel de Béziers la hautaine,
Les Raymond de Montpellier et les Guillaume rouergats.
Vous êtes là, les bouviers, les pâtres, les faucheurs,
les vignerons, les bûcherons,
Vous autres qui avez donné, obstinés sculpteurs,
A mon pays son visage et ses atours princiers.
Vous reviendrez, ce soir, vers la Montagne Sainte,
A l’heure mélancolique où la brume t’enchante,
Roc héroïque de Montségur.

La Ronde des Morts, 1940

 

Tindatz, tindatz, tindatz lo Nadal dels Vencits
Es un Nadal d’espèr e de velha e de flama !
Nòstra tèrra es totjorn la tèrra dels Faidits.

Lo Nadal dels Vencits, 1941.

Tintez, tintez, tintez ! Le Noël des Vaincus
Est un Noël d’espoir et de veille et de flamme !
Notre terre est toujours la terre des «Faidits».

Le Noël des Vaincus, 1941

 

 

...L'Occitan, la Langue d'Oc !

 

 

Haut de Page
Menu

Poèmes Proses Poèmes

Quelqu'un Le beau Matin La princesse qui dit Non ! Berceuse L'escalier de verre

La Danse des Feuilles Que d'heures belles Le mois de mai Dans les Pyrénées Goût de vivre Isabelle Eberhardt

De la musique... La chanson du silence Magiques sillons La ville heureuse

Sur d'autres thèmes régionaux

Le Canal du Midi — Les Moulins à Vent du Lauragais — Histoire et histoires du pays albigeois

Le Blog du Canal du Midi

La société des amis de Louisa Paulin

Valid XHTML 1.0! Valid CSS!