Vie et œuvre   Occitan   Poèmes   Proses   Réalmont   Infos   Plan du site 

Réalmont, bastide du XIIIème siècle

Entre Albi et Castres

Bastide du XIIIème siècle, Réalmont située entre Albi et Castres au centre géographique du Tarn, fut fondée en 1272 par Guillaume de Cohardon sénéchal de Carcassonne.

Ce bourg qui a longtemps été un des marchés les plus importants du Tarn a conservé aujourd’hui encore une très grande attraction.

Avec sa tradition de rugby à XIII, Réalmont avec plus de 3000 habitants est une ville très animée, sa foire agricole, sa fête à Molière, son festival de musique country Réalcroche en font un des lieux les plus actifs du Tarn.

Sur les photos qui suivent, accompagnées de poèmes, vous découvrirez le Réalmont qu’a connu Louisa Paulin

 

 

Ton nis ont l’as ?

Ton nid où l’as-tu ?

 

Mon Dieu, ieu ai res sus la tèrra :
Ai pas de camps, ai pas d’ostals,
Mas ai, enrodat de randals,
A l’abric d’una sàvia sèrra,
Un vilatge aclapat e coma en orason,
Presonièr de sa doça Plana
E de la cançon que debana,
Jorn aprèp jorn, cada sason.

Pregària per un vilatge, Auton de 1942.

 

 
 
Réalmont : Le Boulevard, des vieux tacots et quelques promeneurs

 

 

 

Mon Dieu, moi je n’ai rien sur la terre :

Je n’ai pas de champs, je n’ai pas de maisons,

Mais j’ai, entouré d’un rideau d’arbres,

A l’abri d’une sage colline,

Un village accroupi et comme en oraison,

Prisonnier de sa douce Plaine,

Et de la chanson que dévide,

Jour après jour, chaque saison.

Prière pour un village, Automne 1942.

 

 

 

 

 

Tant de beauté spirituelle,

Petit village du matin,

Que l’on croyait voué au seul pain quotidien,

Et tant d’art

Pour nous jouer cette sonate de Mozart !

Sonate du matin.

 

Réalmont, ce 22 ou 23 août 1924

Retour au gîte, au jardin tant aimé. De la terrasse je découvre cet horizon familier. A l'arrière-plan, la Montagne Noire aux croupes éclairées, au premier plan, les coteaux très connus, plantés de petits chênes, tout frisés au soleil et qui dévalent sur le Dadou – que je sais et que je ne vois point. A gauche, les coteaux rouges aux pièces de maïs, genre canne à sucre, aux vignes frisées. C'est tout et j'aime ce tout qui a sens pour moi de repos et de tendresse. Le vent fait cheminer de glorieux nuages sur le ciel bleu et choir les raides feuilles de magnolia autour de moi. Un août froid comme un automne et qui me fait espérer un automne doux comme un été.

 

Haut de Page
Menu

Sur d'autres thèmes régionaux

Le Canal du Midi — Les Moulins à Vent du Lauragais — Histoire et histoires du pays albigeois

Le Blog du Canal du Midi

La société des amis de Louisa Paulin

Valid XHTML 1.0! Valid CSS!